La bonne création de Dieu


L’attitude des Indiens face à la nature

Les Indiens sont un “peuple naturel” à part entière. Ils n’ont pas du tout nui à la nature et n’en ont retiré que ce dont ils avaient absolument besoin pour survivre : par exemple, les buffles.

Les bisons étaient respectés et rien n’était jeté sans raison ou chassé pour le plaisir. Les Indiens vivaient en pleine harmonie avec la nature. Le mode de pensée indien parfait ressemblait et ressemble toujours à ceci

La nature est à nouveau le miroir de Dieu, ce qui signifie que Dieu est la nature. L’homme, cependant, n’est qu’une petite partie de la nature, comme tous les autres animaux et plantes, que les Indiens considéraient comme leurs frères et sœurs.

Ce n’est que si les Indiens les traitaient de la même manière que les autres que les Indiens pourraient respecter et préserver leur vie. Dans le récit de la création indienne, il est rapporté qu’il y a longtemps, la “femme céleste” a été jetée hors du paradis avec d’autres êtres vivants.

 

Le mode de pensée des indiens

Les autres animaux l’ont attrapée et, par gratitude pour son sauvetage, elle a laissé la terre devenir un lieu de vie pour les animaux.

Elle est, selon cela, la mère de la terre, la mère des Indiens. Comme les Indiens voient Dieu dans la nature (la terre), elle a été traitée comme un dieu, ce qui signifie qu’elle a été adorée, respectée, adorée et traitée avec soin par eux, et tout cela par gratitude envers leur Dieu.

 

 

D’après cela, tout ce qui appartenait à la nature était sacré pour les Indiens. Chaque ruisseau, chaque arbre, chaque buffle, chaque cheval, chaque animal et chaque plante et pour cette raison, ils ne pouvaient pas comprendre que les blancs puissent faire cela avec la nature, leur mère.

Leur Dieu a été pillé, défriché, abattu, exploité et on lui a marché dessus avec insouciance. Les Indiens ont donc dû se demander si les blancs venaient de cette terre, car qui méprise et détruit sa propre mère (Dieu) ?

 

les dieux pour les indiens

Ainsi, les Indiens se sont sentis abandonnés par leur mère lorsque les blancs sont arrivés avec des armes et qu’ils ont été violemment opprimés.

Mais bien sûr, ils ne savaient pas pourquoi leur Dieu les avait abandonnés, car ils ne savaient pas ce qu’ils avaient fait de mal. Néanmoins, ils ont très vite compris que leur peuple ne serait plus libre et ils ont donc résisté pendant un certain temps, mais ils ne pouvaient pas gagner dans ce combat inégal et ils ont même dû craindre pour leur religion lorsque les missionnaires sont venus expliquer la foi chrétienne à leurs enfants.

Mais aujourd’hui encore, il y a des Indiens qui incarnent et vivent cette foi. Cependant, la plupart d’entre eux vivent dans des réserves. En outre, il y a ce qu’on appelle Les hautes religions, qui ont adopté certaines parties de cette façon de penser et de vivre.

 

L’idée de création du concept biblique de création :

Bien que l’homme fasse partie de la nature, il doit être distingué des autres animaux et plantes, car il possède le souffle de Dieu, contrairement aux autres êtres vivants sur terre. Dieu a expulsé Adam et Eve du Paradis parce qu’ils devaient apprendre à décider par eux-mêmes et à séparer le bien du mal.

La vie a été donnée aux êtres humains par Dieu. C’est un don de Dieu et c’est ainsi qu’il faut le considérer et il faut être éternellement reconnaissant à Dieu pour ce don. La vie est précieuse et il faut la manipuler avec soin et ne pas la gaspiller. Pendant la vie sur terre, on doit suivre les 10 commandements de Dieu et vivre pour Dieu, mais on est aussi guidé par Dieu (Psaume 23:1-6).

Dans le psaume 103, il est dit (verset 2) : “Loue le Seigneur, mon âme, et n’oublie pas le bien qu’il t’a fait”. Cela signifie louer, adorer et glorifier Dieu.

Mais bien sûr, il faut aussi le craindre. Dieu est présenté comme miséricordieux, glorieux, grand, tout-puissant, gracieux, et comme Celui qui a créé et qui soutient toutes choses, et pour cela il faut surtout Lui être toujours reconnaissant.

Dieu a tout créé. La terre comme un jardin pour l’homme, qui doit la cultiver et y vivre heureux et satisfait. Mais la première tâche de l’homme était de prendre soin du jardin et de l’entretenir. Malheureusement, cela n’a pas particulièrement bien réussi, surtout au siècle dernier, de sorte que la génération actuelle a des problèmes et en aura encore plus pour continuer à entretenir ce jardin et l’embellir un peu.

En réalité, on pensait que l’homme est libre dans ce jardin et en même temps dans une tension envers lui-même, ses semblables, Dieu et le monde. Mais malheureusement, les rapports d’attentats, de massacres, de famines et de guerres, ainsi que les accidents et les divorces sont à l’ordre du jour !

Cependant, Dieu devrait être et est pour les gens comme une étoile dans le ciel sombre de la nuit, dans laquelle ils peuvent puiser de l’espoir et en laquelle ils peuvent avoir confiance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *